"L'illusionniste" de Sacha Guitry - 2013/2014

Synopsis

 

 Teddy Brooks est un illusionniste, qui manipule aussi bien les cartes que le cœur des femmes. Son assistant lui dit qu’il a repéré un couple qui est venu quatre fois en huit jours. Mais la grande préoccupation de Teddy est de séduire la petite Miss Hopkins qui fait partie du programme. Les jeux de séduction des deux artistes sont interrompus par la visite des spectateurs assidus. La belle Jacqueline et son ami Albert souhaitent que l’artiste vienne chez eux pour une soirée, émerveiller leurs amis par ses tours. La belle Jacqueline est-elle une magicienne ? L’illusionniste va devoir réussir son plus beau tour de passe-passe, s’il veut arriver à ses fins, en l’occurrence séduire la maîtresse des lieux, lui offrir l’illusion de l’amour, mais dans le seul but de coucher avec elle.



Une pièce de l'auteur rarement mise en scène, un spectacle à voir, la vérité humaine dans l'amour et l'illusion perdue.
Mais de quelle illusion s’agit-il ?

Intelligence et stratégie, désir et illusion parmi l’une des pièces les plus charnelles et modernes de l’auteur. Un Guitry de chair et d’esprit... La brillance des dialogues est à la hauteur du génie de Guitry en la matière, couronné de situations toujours orchestrées d’une main de maître par ce grand auteur de comédies.

 

 

 

 

Illusionniste Asphodèles

Une pièce 100% Guitry

Sacha Guitry aimait le Music hall, ce genre de spectacle n’existe plus guère de nos jours. Des numéros aussi différents que des magiciens, des acrobates, des pétomanes, des chanteurs qui se succédaient sur scène, le plus souvent sans lien sauf, s’ils avaient la chance de faire partie d’une revue.

"L'illusionniste" est considérée comme une oeuvre de jeunesse de Sacha Guitry. Il n'a que 32 ans quand elle est jouée pour la première fois sur la scène des Bouffes-Parisiens le 28 novembre 1917. Malgré cela, Guitry a déjà une vision de l'âme humaine et de l'amour assez "aiguisée". 1917, c'est l'année de sa séparation avec Charlotte Lysès, une jeune comédienne rencontrée douze ans plus tôt dans le théâtre de la Renaissance que dirigeait son père, Lucien Guitry. Elle sera son épouse... suivit de quatre autres. Quant au succès, là aussi en 1917, Sacha Guitry le connaît aussi. Sa première pièce date de 1902 (il n'avait que 17 ans) et les suivantes furent des échecs mais en 1905, avec "Nono", il est enfin salué par le public et la critique. Une réussite qui ne se démentira pas. Au total, Sacha Guitry aura écrit près de 150 pièces de théâtre, dont 17 ont été adaptées au cinéma.